papercut

Papercut

Chaque année, les écoles consacrent beaucoup d’argent aux impressions et photocopies. On doit imprimer des cours et des interrogations destinés aux élèves mais il y a aussi les courriers et toute la paperasserie. Les élèves sont en général appelés à contribuer mais la plus grande partie des frais reste quand même à charge de l’école. Le gaspillage n’est pas rare: il arrive trop souvent qu’on se trompe de document ou d’imprimante avec la conséquence qu’on doit relancer une impression. C’est la raison pour laquelle un nombre croissant d’écoles souhaite cartographier l’utilisation des moyens d’impression. Le logiciel Papercut s’y prête bien. En effet, les écoles sont équipées de plusieurs appareils et comptent beaucoup d’utilisateurs. Un contrôle s’avère donc nécessaire.

Papercut, qu’est-ce au juste?

Papercut peut être utilisé pour cartographier les comportements en matière d’impression.  Cela permet non seulement de mieux contrôler les coûts mais aussi d’éviter le gaspillage. C’est le logiciel par excellence que les écoles utilisent pour le suivi des impressions. C’est avec une certaine fierté que Signpost propose ce produit aux écoles. En implémentant ce logiciel, vous découvrirez un grand nombre de possibilités au niveau de l’école. Vous pourrez en somme élaborer une politique d’impression. L’utilisation de ce logiciel comprimera les frais de manière significative.

ExempleS tirés de la pratique

Les écoles se demandent ce qu’il en est vraiment dans la pratique. Voici quelques exemples concrets. Il n’est pas rare que les écoles soient équipées de différentes sortes d’imprimante. Certaines machines conviennent mieux pour l’impression de grandes quantités de feuilles. Papercut permet de faire en sorte que des fichiers de grande taille soient envoyés vers cette imprimante-là. Le coût par page s’en trouve réduit par rapport à l’impression sur une petite machine de bureau.  Beaucoup d’écoles choisissent de faire imprimer automatiquement en recto-verso. Bien des personnes se trompent de machine quand elles lancent une impression. Elles ne pensent pas à aller chercher les feuilles et en fin de journée les feuilles imprimées finissent dans la corbeille à papier. En général, on a d’ailleurs imprimé une deuxième fois en envoyant l’ordre d’impression vers une autre machine. En employant Papercut, vous pouvez activer un paramètre qui fait que l’impression ne démarre que quand la personne qui a lancé l’ordre d’impression entre un code dans la machine.

Utilisez un badge

A l’heure actuelle, les clefs sont de plus en plus souvent remplacées par des badges. Chaque enseignant en reçoit alors un. Papercut peut lire ces badges pour les utiliser en combinaison avec les machines. Les enseignants peuvent ainsi s’identifier auprès d’une machine en badgeant au lieu d’utiliser un code. Il en résulte que les copies sont toujours rattachées à la bonne personne.

Donnez un crédit d’impression aux enseignants et élèves

On constate fréquemment que des enseignants comme des élèves impriment des documents à caractère privé. Via Papercut, il est possible de leur donner un certain crédit d’impression qui peut éventuellement être rechargeable.  Les frais d’impression sont ainsi directement portés en compte et cartographiés. Il arrive trop souvent que les gens impriment au travail parce que c’est ‘gratuit’. Ils oublient cependant que c’est l’école ou l’entreprise qui paie. En travaillant avec des crédits d’impression, on décourage ce type de comportement. Il est également possible d’envoyer l’information directement à la comptabilité pour l’ajouter à la facture d’école.

Papercut dans votre école?

Le prix de Papercut est intéressant, certainement en comparaison avec des logiciels similaires. En qualité d’école, vous pouvez demander une offre sans engagement. Intéressé par Papercut? Alors n’hésitez pas à contacter le responsable pour votre école.